mardi 15 novembre 2016

Comprendre la radicalisation

Quand j'ai demandé à ma femme ce qu'on entendait par radicalisation, elle a été incapable de me répondre.
Elle ignorait de quoi on parlait lorsqu'on évoque les radicalisés.

Tout d'abord, les radicalisés sont des musulmans.
Mais pas n'importe quel musulman, il s'agit de musulmans intégristes qui veulent tuer au nom d'Allah.
Ces musulmans radicalisés connaissent le coran et les nombreux versets du coran qui disent qu'il faut tuer les mécréants (non musulmans) s'ils ne veulent pas se convertir à l'islam. En effet, le coran dit que la terre appartient à Allah seul et que l'islam ne saurait tolérer l'association (avec d'autres dieux ou d'autres religions). 
D'ailleurs, le coran fourmille d'incitation à la guerre sainte, mais aucune incitation à l'amour ou à la paix. Le musulman doit vivre dans la crainte d'Allah et du Feu (l'enfer). Il doit gagner le paradis et pour cela le coran dit que le meilleur moyen est de mourir au combat, les armes à la main.

Bien sûr, il y a d'autres moyens de gagner le paradis d'Allah. Il suffit par exemple de convaincre un mécréant de se convertir à l'islam. Mais attention, un musulman n'a pas le droit de changer de religion. S'il le fait, il commet le crime d'apostasie qui est punie par la peine de mort.

Tout d'abord, je vous encourage à lire 2 articles :
Comprendre la radicalisation
Radicalisation des jeunes: les solutions sont "encore loin" (Urvoas)


La mort en martyr :

Beaucoup de musulmans sont prêts à sacrifier leur vie pour être sûr de gagner le paradis d'Allah. On appelle cela "Mourir en martyr". De nombreux versets du coran attestent que celui qui meurt au combat (en tuant les infidèles) gagne sa place au paradis.

Sourate 2. Verset 191 - Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. 

Sourate 2. Verset 193 - Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. 

Sourate 4. Verset 84 – Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition. 

Sourate 4. Verset 89 - Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. 

Sourate 4. Verset 95 - Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense. 

Sourate 5. Verset 33 – La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. 

Sourate 8. Verset 17 - Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre) , ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part! Allah est Audient et Omniscient. 

Sourate 9. Verset 5 - Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

Sourate 9. Verset 29 – Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier. 

Sourate 9. Verset 30 - Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ? 

Sourate 25. Verset 52 – N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci (le Coran), lutte contre eux vigoureusement. 

Sourate 44. Verset 16 – Le jour où Nous userons de la plus grande violence et Nous Nous vengerons. 

Sourate 47. Verset 4 – Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.

Sourate 47. Verset 35 – Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allah est avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos œuvres. 

Sourate 48. Verset 16 – Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : « vous serez bientôt appelés contre des gens d’une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu’ils n’embrassent l’Islam, si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, il vous châtiera d’un châtiment douloureux ». 

Sourate 48. Verset 7 – A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre ; et Allah est Puissant et Sage. 

Sourate 58. Verset 5 – Ceux qui s’opposent à Allah et à Son messager seront culbutés comme furent culbutés leurs devanciers. Nous avons déjà fait descendre des preuves explicites, et les mécréants auront un châtiment avilissant. 

Le terme « El chahîd » le martyr est dérivé du mot  « Al-chahâda »  attestation de foi de chaque musulman et qui consiste à dire « J’atteste  qu’il n’est de Dieu qu’Allah, unique et sans aucun associé  et que Muhammad est son humble adorateur et messager ».
Et pourquoi l’a-t-on appelé Martyr ? Parce qu’il a déclaré sa foi en n’hésitant pas à se sacrifier, corps et âme. 

Le messager d’Allah (pbsl) nous a dit : « Dieu accorde 6 mérites au martyr:
-Dieu l'acquitte de tous ses péchés à la sortie de la première goutte de sang
-Il ne risque pas le châtiment de la tombe
-Il ne risque pas la frayeur du jour de la résurrection
-Il porte la couronne de la piété dans laquelle le diamant est meilleur que la terre et tout ce qu'elle porte
-Il pourra intercéder en faveur de 70 des siens
-Il sera marié avec 72 houris aux beaux yeux »

livres sur l'islam

Quelques informations sur l'islam :

En dehors des musulmans chiites (10% de la population musulmane), les musulmans sunnites (90% de la population musulmane) sont censés suivre le coran. Ceux qui sont fidèles au coran (les musulmans intègres) sont appelés des intégristes, les musulmans qui ne suivent pas la totalité des versets du coran sont appelés des modérés.

al Qur'ān signifie "la récitation". Les versets du coran étaient transmis par Mahomet à ses fidèles.

Les conditions de la mise par écrit puis la fixation canonique du texte remonte au troisième calife, 'Uthmân (`Othman). `Othmân ben `Affân ben al-`Âs ben Amîa ou, plus fréquemment Othman ibn Affan (né en 576 et mort en 656), est le troisième calife de l'islam. Il succède à Omar et règne de 644 à 656 (12 ans). Selon la tradition (Sunna), il aurait été le premier Mecquois converti à l'islam. Il se serait converti avant l'Hégire, et aurait participé au premier exil des musulmans en Abyssinie en 620. Ses relations avec Mahomet sont excellentes.
'Uthmân (`Othman) charge une commission de préparer plusieurs copies (mus'haf) du Coran. Ces copies préparées, 'Othmân les fait envoyer en différents points importants du territoire musulman.
Les copies du Coran écrites de nos jours suivraient toujours, mot pour mot, cette compilation des copies d'Othmân, écriture nommée « ar-rasm al-othmanî ». Quelques-unes de ces copies existent encore aujourd'hui : l'une se trouve à Istanbul, l'autre à Tachkent (Ouzbékistan), une troisième au British Museum de Londres.

Le texte officiel du Coran ne serait qu'une version censurée, falsifiée et altérée de la véritable Révélation faite au Prophète. Le Coran originel intégral n'aurait été en possession que de 'Ali, l'héritier du Messager et son successeur légitime.
Selon les traditions chiites, cette Révélation originelle contenait en effet un grand nombre de versets dans lesquels 'Ali et les descendants du Prophète - notamment Fatima et les imams - étaient nommément cités comme des modèles et des guides par excellence de la communauté. D'autres versets, tout aussi nombreux, dénonçaient explicitement les hommes puissants de la tribu de Quraysh et leur traîtrise à l'égard de Muhammed, de son Livre et de sa religion. Tout cela fut censuré dans la version officielle du Coran. Rejeté, menacé de destruction, le vrai Coran intégral fut caché par 'Ali.
Jabir a rapporté que Abu Ja'far a dit : « Personne ne peut affirmer avoir rassemblé la totalité du Coran tel qu'il a été révélé par Allah. Si quelqu'un arrive avec une telle prétention, il est un menteur. Personne ne l'a rassemblé et mémorisé comme Allah l'a révélé si ce n'est 'Ali et les Imams après lui. » (Al-Kafi). Selon le Chiisme ancien, le Coran d'Ali se serait transmis secrètement d'Imam à Imam et sera révélé à tous, lors de l'avènement du douzième Imam, leur Mahdi, le sauveur de la fin des temps.
Le coran comprend près de 700 pages. La tradition prétend que les fidèles de Mahomet apprenaient par cœur les versets afin de ne pas les oublier.

L'un des miracles du coran est qu'à chaque fois qu'une situation de la vie de Mahomet était un problème avec les règles de l'époque, un verset descendait sur Mahomet l’autorisant à transgresser les règles. Ainsi quand Mahomet voulu une cinquième femme, chose qu'il avait interdit pour tout musulman, l'archange Gabriel dit à Mahomet qu'il en avait le droit, de même lorsqu'il voulu épouser la femme de son fils adoptif.

Comprendre l'islam avec cette discussion sur les êtres de feu invisibles qui vivent parmi nous (les djinns) : Être ami avec un djinn musulman
Si un jour, on vous accuse d'avoir fait quelque chose de mal, dites simplement que vous étiez sous l'emprise d'un djinn.

Thierry Cumps
Je suis un mécréant (non musulman). Mais je suis prêt à me convertir à l'islam si vous arrivez à me convaincre. Sachez que je suis un spécialiste de l'islam. Aussi la tâche ne sera pas facile.